Inflation, pouvoir d’achat : Ce qui change au 1er août 2022

Dans le cadre de loi pouvoir d’achat notamment, une série de mesures doit voir le jour le mois prochain. Voici ce qui vous attend.

+5,8%. C’est l’évolution de l’inflation en juin 2022 sur un an. Afin de soutenir le budget des ménages, le gouvernement a annoncé la mise en place de plusieurs dispositifs. Découvrez les mesures qui entrent en vigueur au 1er août.

Coup de pouce pour le Livret A et le LEP

L’exécutif a décidé de suivre les recommandations de la Banque de France relatives aux produits d’épargne réglementés. Au 1er août 2022, le taux du Livret A s’élèvera à 2%, tandis que celui du Livret d’épargne populaire, réservé aux plus modestes, s’établira à 4,6%. Une bonne nouvelle qu’il convient toutefois de nuancer. L’inflation avoisinant les 6%, le rendement réel du Livret A et du LEP évolue toujours en territoire négatif.

Versement de la prime de rentrée 

Octroyée sous condition de ressources, l’allocation de rentrée scolaire sera versée dans le courant du mois d’août. La date exacte n’a pas encore été dévoilée. Pour rappel, cette prestation sociale concerne les familles dont les enfants de 6 à 18 ans sont scolarisés. Le revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser un plafond fixé en fonction du nombre d’enfants à charge.

Hausse du Smic

Conformément aux dispositions du Code du Travail, prévoyant une hausse du Smic en cas de forte inflation, le salaire minimum est rehaussé de 2,01% le mois prochain. Au 1er août, le montant du Smic sera de 1 329,06 euros net par mois pour un temps plein. Le Smic net horaire atteindra 8,76 euros. Il s’agit de la quatrième revalorisation du salaire minimum en moins d’un an.

Le point d’indice dégelé 

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires. Le point d’indice, gelé depuis 2017, est revalorisé à hauteur de 3,5%. Cette mesure est intégrée au projet de loi pouvoir d’achat, adopté à la mi-juillet par l’Assemblée nationale. Elle entre en vigueur au 1er juillet à titre rétroactif. Très concrètement, cette revalorisation se traduit par une hausse de salaire de 91 euros net pour un infirmier-anesthésiste avec 8 années d’ancienneté et de 110 euros par mois pour une sage-femme avec 20 ans d’ancienneté, selon les estimations du gouvernement.

Les minimas sociaux revalorisés 

Toujours dans le cadre du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat, l’exécutif a acté la revalorisation de plusieurs minimas sociaux (RSA, AAH, Aspa, allocations familiales…), ainsi que des pensions de retraite du régime général, à hauteur de 4% au 1er juillet, à titre rétroactif. Voici quelques exemples des nouveaux montants qui vous attendent le mois prochain :

  • AAH : 956 euros par mois.
  • RSA pour une personne seule et sans aide au logement : 598,54 euros mensuels.
  • Aspa : 953,45 euros par mois.

Augmentation des APL

Afin de soutenir le pouvoir d’achat des locataires, le gouvernement a annoncé une revalorisation de l’aide personnalisée au logement (+3,5%), ainsi que des autres aides au logement versées par la Caisse des allocations familiales (ALF et ALS). En parallèle, il a acté la mise en place d’un bouclier pour limiter la hausse des loyers, lui aussi à 3,5%.

La prime Macron triplée 

Mise en place consécutivement à la crise des gilets jaunes, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat est pérennisée. Rebaptisée « prime de partage de la valeur », la prime Macron voit son plafond passer de 2 000 euros à 6 000 euros net pour les entreprises ayant signé un accord d’intéressement et les entreprises dont l’effectif est inférieur à 50 salariés. Cette fameuse prime devra être versée entre le 1er août et le 31 décembre 2022.

Des échéances à ne pas louper pour les impôts

Au printemps dernier, les contribuables ont rempli leur déclaration de revenus. Depuis le 25 juillet, et durant tout le mois d’août, le fisc procède à l’envoi des avis d’imposition, permettant de déterminer si vous êtes redevable d’un solde d’impôt sur le revenu à la rentrée. Connectez-vous dès à présent à votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr pour en avoir le cœur net. Deux autres échéances majeures sont à noter le mois prochain :

  • 2 août : remboursement du fisc. Il concerne les foyers fiscaux bénéficiant d’un crédit d’impôt et ceux dont les retenues à la source se sont révélées supérieures à ce qu’ils devaient réellement au titre de l’année 2021.
  • 3 août : ouverture du service de télédéclaration pour corriger votre déclaration de revenus 2022 sur les revenus de l’année 2021.

Source : https://www.journaldunet.com/


Santé, Famille, Logement, Retraite, Solidarité, Autour de l’emploi… 

➠ Avec Kelcap, vous êtes accompagnés à chaque étape !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défilement vers le haut